<< Retour à la page précédente

La Maison Régionale de la Chasse et de la Pêche à Montpellier

Publié le 07/01/2016 par occitech

Plusieurs fois différée en raison des évènements dramatiques qu’a connu le Pays, l’inauguration de la Maison régionale de la Chasse et de la Pêche s’est déroulée lundi 30 novembre en présence de nombreux élus parmi lesquels Damien Alary, le président de la Région Languedoc-Roussillon, Ferdinand Jaoul conseiller régional délégué à la chasse et à la pêche, Jean-Pierre Gaillard président de la fédération régionale des chasseurs du Languedoc-Roussillon, René Patau son homologue de l’Union régionale de la Pêche, ainsi que tous les présidents des fédérations de chasse et de pêche de la grande région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées.

On doit cette réalisation, unique en son genre, à Georges Frêche, le défunt président de la Région ; un visionnaire qui déclarait un mois avant sa disparition il y a déjà 5 ans : « Chasseurs je suis avec vous parce que vous défendez une cause qui vous dépasse : celle de la possibilité de vivre en zone rurale, à l’orée du XXIe siècle et d’y vivre heureux ! »

 

Un projet environnemental exemplaire

Ce magnifique bâtiment d’une surface de 350 m2 est mis à disposition des chasseurs et des pêcheurs, regroupés au sein de l’Association régionale pour la Chasse, la Pêche et la Nature. L’un des objectifs majeurs des fédérations régionales de chasse et de pêche qui vont occuper cette maison est de promouvoir auprès du grand public les actions menées pour la ruralité par les chasseurs et les pêcheurs. C’est aussi un outil pour renforcer les partenariats avec l’ensemble des acteurs agissant pour la conservation et la valorisation de la faune et de la flore.

Sur le plan environnemental la qualité du projet et sa réalisation ont été récompensés par une médaille d’or du référentiel BDM (Bâtiment Durable Méditerranéen). Pour sa performance énergétique le bâtiment a bénéficié d’une aide conséquente du FEDER (Fonds européen de développement régional), venue s’ajouter à l’investissement de 1,85 millions d’euros de la Région.

Entièrement réalisé en ossature bois, les murs en béton de chanvre et les fenêtres à hautes performances acoustiques et thermiques permettront de réduire les pertes de chaleur et de protéger le bâtiment du bruit extérieur, car ici nous sommes en zone urbaine.

La toiture végétalisée présente à la fois un intérêt thermique et rétenteur d’eaux de pluies.

 

 

 Maison régionale de la chasse